Press "Enter" to skip to content

Ecrits

Un jour, j’avais vingt ans, je participais (en tant que comédien) à un atelier théâtre amateur.
On devait créer un petit spectacle sur le théâtre, le cinéma, les gens du spectacle.
Pour cela, on pouvait venir avec des textes du répertoire classique et moderne mais également des livres de souvenirs d’acteurs et d’actrices, ou des interviews trouvés dans des magazines. La palette était large, et c’est sans doute ce qui m’avait donné l’idée de m’inventer un personnage. Mais il fallait bien que j’arrive avec quelque chose alors j’avais imaginé ce que ce personnage pourrait dire et j’avais écrit deux pages de texte, pratiquement sans m’en rendre compte.

Et voilà, je pense que tout a débuté ici, avec ces deux pages, en 1996.

Juste après, j’ai écrit une sorte de « version longue » de ces deux pages et c’est devenu un monologue, L’œil de l’ornithorynque, que je joue encore aujourd’hui.
En 2006, paraissait mon premier roman pour adolescent, Qui suis-je ?, et en 2014 naissait ma première pièce de théâtre, Chercher le garçon.

J’écris pour tenter de percer les mystères des sentiments humains, pour essayer de dévoiler ce qui n’est pas dit, ce qui ne se dit pas ou ce qu’on n’ose pas dire. J’écris beaucoup avec le silence et en comptant sur la capacité des lecteurs.trices à imaginer ce qu’il y a entre les lignes.

Thomas Gornet

Romans publiés


Sept jours à l’envers (2013)

collection DoAdo Le Rouergue
Qu’est-ce qu’il s’est donc passé dans la famille de ce collégien, pour qu’il passe son dimanche après-midi en visite au cimetière avec ses parents ? Chapitre après chapitre, on va découvrir chaque jour de la semaine qui a précédé, remonter donc le temps et, comme dans une enquête criminelle, relever un à un les indices. Même si ce court roman nous parle de la disparition douloureuse d’un proche, c’est un roman d’abord sur le quotidien d’un jeune collégien, ses pensées, ses potes, le collège.

 


Je porte la culotte (2013)

(avec Le jour du slip de Anne Percin)
collection Boomerang Le Rouergue
Premier « boomerang » à quatre mains, Le jour du slip et Je porte la culotte nous permet de nous glisser dans la peau d’un(e) autre. Dans le texte d’Anne Percin (Le jour du slip), Corinne se réveille affublée d’un zizi et s’aperçoit que tout le monde l’appelle Corentin et a l’air de trouver cela normal… Tandis que Thomas Gornet nous raconte dans Je porte la culotte, l’effet que ça fait de se retrouver dans la vie de Corinne quand on croit être Corentin ! La journée incroyablement drôle de deux enfants qui se retrouvent projetés dans le genre opposé, à l’âge où les identités masculines et féminines s’affirment, dans la cour de l’école mais aussi dans les attitudes des adultes !
Deux récits hilarants qui jouent à fond le jeu du « recto-verso » et qui posent finement la question des relations entre filles et garçons.

 


A bas les bisous (2012 )

collection Zig-Zag Le Rouergue
Kaï vient d’avoir 9 ans, et à 9 ans, c’est fini les bisous. On n’est plus des bébés! Ses parents ont du mal à digérer, son grand-père n’a pas l’air de vraiment se rendre compte, mais Kaï se sent beaucoup mieux depuis qu’il a pris cette décision. Jusqu’au jour où il rencontre Pascal, le nouveau. Pascal est triste parce qu’il n’a pas eu le temps d’embrasser son grand-père avant qu’il meure. Et si les bisous, c’était pas que pour les bébés? Un récit drôle et émouvant où se posent pudiquement les questions de l’amour et de la mort à travers la relation de Kaï et son grand-père.

 


Mercredi c’est sport ! (2011)

collection Zig-Zag Le Rouergue
Zouz a une légère surcharge pondérale et sa mère est bien décidée à le faire maigrir. Au programme : légumes et sport. Mais Zouz n’a vraiment pas envie de se traîner chaque mercredi sur les terrains de foot ou de hand…

 

 

 


L’amour me fuit (2010)

collection Neuf L’Ecole des Loisirs
Il paraît que la sixième fait grandir. Il paraît. Eh bien non. Je peux le certifier : aujourd’hui, 4 septembre, jour de mon entrée en sixième, rien n’a changé. J’ai toujours la même tête, un peu carrée avec l’oreille droite légèrement décollée. J’habite toujours tout seul avec mon très grand frère Kaï qui s’occupe de moi depuis que maman a disparu. Et surtout, j’ai toujours ce petit truc à l’intérieur de moi. Une sorte de petit animal qui me grignote le coeur, qui se balade dans mes intestins depuis six mois. Quelque chose qui fait que j’ai « une tête de déterré », d’après Kaï. La tête du type qui a été amoureux et qui ne le sera plus jamais. Jamais. Non, ce n’est pas la sixième qui fait grandir. C’est le chagrin.

 


Je n’ai plus dix ans (2008)

collection Neuf L’Ecole des Loisirs
Comment on sait quand on est amoureux ?
Kaï se sent tout bizarre depuis que Sidonie lui a donné une lettre pendant la récré. Quand il la voit, il a une drôle de sensation dans le ventre, comme s’il avait mangé trop de tomates. Et quand il ne la voit pas, il pense à elle. C’est ça être amoureux?
Pour en avoir le coeur net, Kaï aimerait trouver quelqu’un à qui se confier. Mais son copain Obeid a l’air de s’en moquer ; son père, qui n’a jamais été un grand bavard, préfère raconter des blagues et Tom, son tonton – et son meilleur ami sauf que c’est un adulte –, ne le prend pas au sérieux.
Kaï se dit pourtant que c’est le moment d’être grand. Il a dix ans, une furieuse envie de pleurer, de sortir tout ce qu’il a dans la tête et de vivre très fort, enfin.

 


Qui suis-je ? (2006)

collection Médium L’Ecole des Loisirs
Christophe est le plus beau de ma classe de troisième. Myriam est ma meilleure copine. Aziz est mon ami. Pascal est le souffre-douleur de Momo qui le traite de tapette parce qu’il est petit, timide et pâle. Claire est une allumeuse. Cédric est le nouveau. Et moi, je suis qui là-dedans ? J’ai le même lit depuis que j’ai six ans. Je rêve de devenir ornithologue, de partir vivre dans une cabane en pleine forêt et de ne fréquenter que des oiseaux. Des oiseaux, au lieu des singes et des vipères du collège. Moi, je ne suis pas une bête, je suis une endive. Une endive en crise, incapable de supporter son reflet. Je suis debout dans le vestiaire, timide et pâle, avec dans les mains le short que Cédric m’a prêté parce que j’ai oublié le mien. Depuis qu’il est arrivé, mes notes chutent, mon coeur bat.

 


 

 

Textes joués et non publiés

(disponibles sur demande auprès de la compagnie)


De cendre et d’or (2017)

Livret d’opéra pour 98 enfants, une chanteuse lyrique et un comédien. Commande de l’Opéra de Limoges. Création mondiale 29 juin 2017.

Est-ce que si Cendrillon avait été laide, porter des haillons l’aurait rendue belle? Est-ce que maintenant elle est toujours obligée de mettre une belle robe pour que le prince continue à l’aimer ou est-ce qu’elle peut se promener en pyjama chez elle? Et pourquoi c’est une fée et pas un fée? Et pourquoi c’est toujours la maman qui meurt? Et pourquoi c’est jamais l’histoire d’un garçon qui meurt d’envie d’aller à un bal organisé par une princesse?


Faute d’identité (2015 )

Théâtre pour 25 lycéen.ne.s. Commande du Fracas-CDN de Montluçon

Un matin, un adolescent se réveille dans le corps d’un autre. Mais qui est cet autre. Et, surtout, qui est-il lui-même?


Le pire est à venir (2015 )

Théâtre en classe. Commande du Fracas-CDN de Montluçon

Corinne Verdier et Laëtita Dugol, du Rectorat, interviennent auprès d’une classe test pour évaluer une nouvelle méthode d’enseignement, afin de lutter contre le décrochage scolaire.


L’âge en bandoulière (2013)

Théâtre en classe. Commande du Fracas-CDN de Montluçon

Frédéric Latour est conseiller d’orientation et intervient dans une classe de son ancien établissement scolaire.Très vite, ses souvenirs d’adolescents le submergent et envahissent la classe.


Chercher le garçon  (2012 )

Théâtre pour adolescents. Cie du Dagor aide à la création CnT 2013

L’histoire tragique de Tom et Tony, deux adolescents en quête d’eux-même et d’ailleurs, confrontés à trois figures adultes féminines : une mère, une juge et et une amoureuse.


Looking for Guillaume (2009 )

Commande du Toutito Teatro et du Musée de Normandie

Une biographie romancée et théâtralisée de Guillaume le Conquérant.


Motus et bouche cousue (2002 )

Pièce de théâtre écrite dans le cadre du « journal théâtral du 162 » issu d’un partenariat entre la compagnie Mack et les gars et la cité 162 de Gentilly (94)

Tom est un jeune auteur et se promène au sein d’une cité en rénovation pour écrire une pièce de théâtre. Il n’y arrivera pas.


Gavage  (2000 )

Pièce courte pour deux actrices. Cie du Dagor

Grace et Romy sont mortes. Grace et Romy pensent avoir été stars de cinéma. Grace et Romy présentent une émission de cuisine spécial « canard gras ». Grace et Romy sont un peu tout ça à la fois.


L’œil de l’ornithorynque  (1997 )

Monologue jeune public. Cie du Dagor

Un enfant coincé dans un corps d’homme tente de se débattre avec ses souvenirs douloureux.